13e journée : Le Racing chute face à Dudelange (1-2)

13e journée : Le Racing chute face à Dudelange (1-2)

Alors qu'ils avaient ouvert le score sur un but aussi opportuniste que magnifique, les joueurs du Racing ont concédé une seconde défaite d'affilée face à Dudelange dans un stade Achille Hammerel à huis-clos (1-2). Après un match sous haute tension, les hommes de Régis Brouard auront à coeur de se rattraper dimanche à Hamm Benfica, sans leur entraîneur, expulsé hier soir. Retour.

Tout avait pourtant bien commencé. Privés de ballon mais attentifs aux moindres errances techniques dudelangeoises, les Ciel et Blanc ouvraient le score sur un superbe but de Mana Dembélé (10e), qui sautait sur l'occasion offerte par la défense du F91, interceptant une passe ratée pour lober le gardien adverse de 30 mètres en première intention (1-0). La joie fut de courte durée puisque les Jaune et Noir égalisaient quatre petites minutes plus tard par Tino Barbosa (14e), déviant du pied droit un corner bien amené (1-1). Le match prit une autre tournure quand Amdy Konte, titulaire aux côtés de Pit Simon et d'Omrani, en défense centrale, céda sa place sur blessure à Loris Tinelli (21e). Le Racing quittait son 5-3-2 pour un 4-3-3 avec Tinelli venant épauler Mabella et Dembélé sur le front de l'attaque, et laissant ainsi les clés du milieu de terrain à Nakache, Ikene et Jérôme Simon. La première mi-temps se terminait sur une possession stérile du F91 Diddeleng, une faute litigieuse sur Yann Mabella en position de dernier défenseur, pour laquelle l'arbitre ne sortira qu'un carton jaune, et une main supposée dans la surface d'un défenseur dudelangeois qui ne sera finalement pas sanctionnée (36e). 

La seconde période commençait par des occasions de part et d'autres - intervention de Crillon (47e), frappe écrasée de Tinelli (52e) et tentative de retourné acrobatique d'Omrani (54e) - et quelques échauffourées entre les deux équipes. Le début d'une grande tension. Jérôme Simon laissait sa place à Dwayn Holter (65e), juste avant le deuxième but, tout aussi magnifique que celui de Mana Dembélé, œuvre de Yannick Schaus (67e) qui, de 30 mètres, ne laissant aucune chance à Romain Ruffier (1-2). La tension montait encore d'un cran quand, lors d'un contact, les deux staffs s'affrontaient violemment, ne laissant d'autres choix à l'arbitre que d'exclure les deux coachs (71e). L'entrée de Yan Bouché à la place de Farid Ikene (79e) et les multiples contacts amenant les avertissements pour Ikene (76e) et Pit Simon (90e+1) étaient les seuls écueils d'une fin de match électrique. Après la défaite du week-end dernier à Strassen, les joueurs du Racing devront réagir à Hamm Benfica dimanche.