« Respecter les restrictions sanitaires tout en continuant à prendre du plaisir »

« Respecter les restrictions sanitaires tout en continuant à prendre du plaisir »

Dans une situation sanitaire et complexe pour l’ensemble des clubs luxembourgeois, l’Académie du Racing Union Luxembourg est obligée de s’adapter aux mesures éditées par la Fédération luxembourgeoise de football. Des mesures strictes qui seront également en vigueur lors du prochain Racing Academy Camp, le stage de football prévu aux prochaines vacances de Pâques (du 5 au 16 avril 2021), lors duquel Aurélien Terrier, responsable de la préformation au Racing FC, sera, entre autres entraîneurs du club, aux manettes. Entretien.

 

Comment se déroulent les séances d’entraînement depuis la mise en vigueur des restrictions de la FLF ?

 

Aurélien Terrier : « Ce n’est pas chose aisée mais on s’adapte, comme l’ensemble des catégories du club. En préformation, c’est particulièrement complexe dans la mesure où nous comptons plus d’une centaine de joueurs, une cinquantaine de scolaires et une soixantaine de minimes, lors des trois séances d’entraînement prévues habituellement. Depuis la mise en place des mesures sanitaires par la Fédération, nous avons dû nous adapter. Du coup, nous avons mis en place un roulement entre les joueurs pour respecter les règles, ce qui impose la création de groupes d’entraînement qui viennent une fois par semaine (jusqu’à deux fois grand maximum dans la mesure du possible) au stade pour s’entraîner. 

 

Les séances sont forcément différentes ce que vous avez l’habitude de faire ?

 

A. T. : Évidemment, nous poursuivons le travail débuté l’été dernier, mais à plus petite échelle (par groupes de 4), et de façon plus sporadique, puisque nous nous devons d’avoir un nombre limité de joueurs en même temps sur le terrain. Nous insistons beaucoup sur les circuits de passes et la finition, ne pouvant pas faire d’oppositions sur grand terrain. Il faut avoir plus d’idées, d’ailleurs, nous avons prochainement une réunion avec les entraîneurs de la préformation pour discuter de nouveaux axes de travail pour les séances d’entraînement à venir.

 

Le moral est-il touché chez les jeunes ?

 

A. T. : Forcément puisqu’ils sont privés de compétitions, de matchs et d’enjeux réels. Mais, nous observons une vraie fidélité chez nos garçons qui continuent à venir toutes les semaines malgré ces circonstances très particulières. Certains joueurs ont même « profité » de cette nouvelle organisation en groupes de joueurs pour s’affirmer et se révéler. Certains sont plus à l’aise et développent plus de liens avec les coachs. C’est une belle satisfaction. Nous les informons régulièrement des décisions prises par la FLF et nous mettons tout en œuvre, avec l’ensemble des coachs, pour que les jeunes soient heureux de venir s’entraîner. L’aspect de plaisir est primordial au Racing. Dans une période sombre, voir sourire les enfants est une belle récompense pour l’Académie.

 

Un plaisir que les jeunes retrouveront certainement lors du prochain Racing Academy Camp (du 5 au 16 avril 2021) au stade Achille Hammerel ?

 

A.T. : Bien sûr. En proposant ce stage de football, l’académie du Racing, par le travail de son directeur, Vivian Reydel, souhaite avant tout (re)créer du lien social entre les jeunes. Une fois sorti des périodes scolaires, les mesures sanitaires annihilent les possibilités qu’ont les enfants d’avoir du lien social avec des jeunes de leur âge. Au Racing Academy Camp, ils pourront retrouver leurs copains, en découvrir d’autres, tout en faisant du football toute la semaine dans des conditions optimales. 

 

Quel programme trouveront les jeunes en participants à ce stage de Pâques ?

 

A.T. : Nous allons nous évertuer à développer un thème par jour avec les jeunes. Des entraînements pour travailler des phases offensives, défensives, tactiques etc. Des séances spécifiques pour les gardiens de but seront également au programme. Tout en ne négligeant pas l’aspect plaisir durant ces cinq jours de stage. De plus, nous offrirons aux jeunes des activités hors terrain en lien direct avec le football, comme des tournois de FIFA21 à la console, des films et des reportages sur le football, une visioconférence avec Miralem Pjanic, l’international bosnien, passé par Lyon, Metz, Rome et la Juventus Turin, aujourd’hui au FC Barcelone, ou encore des échanges avec le staff et les joueurs de l’équipe professionnelle du Racing Union Luxembourg. 

 

Les mesures sanitaires du Racing Academy Camp seront strictes, je suppose ?

 

A.T.: Oui, un vrai travail est mis en place pour s’assurer que les jeunes participent à un stage dans des conditions sanitaires saines : les coachs porteront un masque tout au long du stage, les joueurs également quand ils ne seront pas sur le terrain, du gel hydroalcoolique sera présent à tous les espaces communs, la distanciation sociale sera respectée durant les repas et dans les vestiaires, avec un maximum de 10 enfants par vestiaire. Faire du football, prendre du plaisir sans prendre aucun risque avec sa santé. C’est notre leitmotiv.